Premiers répondants et gestion de crise

Analyse du travail des premiers répondants en gestion de crise pandémique : Maximiser la performance et la résilience 

En ces temps de crise pandémique, les travailleurs de première ligne – plus particulièrement, les policiers, les ambulanciers et les agents correctionnels – se trouvent en situation de vulnérabilité accrue, alors que leurs interventions se diversifient et se complexifient, confrontés à des enjeux sans précédent (Anderson et al., 2020). Les fréquentes mises à jour des lignes directrices et des procédures sont susceptibles d’entraîner de la confusion et les travailleurs peuvent avoir du mal à s’adapter à tous ces changements. Pour sauver des vies pendant une pandémie de maladie infectieuse, il devient crucial de se concentrer sur les informations et sur les connaissances contextuelles qui peuvent guider la planification adaptative, la prise de décision agile et les interventions efficaces. Il est impératif que nos travailleurs de première ligne soient protégés physiquement et mentalement. Le projet de recherche vise à modéliser le travail de ces intervenants et à identifier les risques et les vulnérabilités auxquels ils sont confrontés ainsi que leurs perceptions des procédures opérationnelles mises en œuvre depuis le début de la pandémie. Cette analyse permettra d’extraire les meilleures pratiques et de formuler rapidement des lignes directrices et des recommandations appropriées pour maximiser la performance, la sécurité et la résilience.

  • Un homme et une femme en uniforme échangent un regard
  • Ambulance

Thématique(s) du laboratoire associé(s) à ce projet

Formation interactive et entraînement cognitifModélisation de l’état cognitif

Retombées

  • Augmenter la résilience et la compétence collective des travailleurs de première ligne à l’aide d’outils et de formations permettant de partager les meilleures pratiques à long terme
  • Caractériser les conditions et les limites du rendement associées aux facteurs liés à la pandémie (i.e., surcharge d'informations, fatigue, stress, manque de confiance et d'engagement, pression sociale)
  • Améliorer les politiques gouvernementales liées à la sécurité des travailleurs de première ligne lors d’une crise sanitaire majeure et faire une démonstration de l'efficacité des procédures opérationnelles standard mises de l’avant pour faire face à la réalité du COVID-19

Chercheur(s)

  • Marie-Ève Drouin , Campus Notre-Dame-de-Foy

Partenaire(s)

Logo
IRSST