Formation interactive et entraînement cognitif

L’entraînement cognitif est vu par plusieurs chercheurs et praticiens comme un moyen de repousser les limites de la cognition humaine. D’autres chercheurs sont plus prudents et soulèvent des préoccupations d’ordre conceptuel et méthodologique quant à la possibilité d’améliorer la capacité cognitive par l’entraînement. Les travaux de recherche en lien avec cette thématique visent à établir le potentiel de nouvelles approches pour la formation et de préciser les limites de l’entraînement cognitif. La combinaison de nouvelles technologies telles que la simulation et la réalité virtuelle s’avère une avenue prometteuse afin d’optimiser l’efficacité de l’entraînement cognitif, notamment par rapport à son transfert à d’autres tâches cognitives. Les simulations immersives et ludiques favorisent le maintien de l’engagement chez l’apprenant pendant l’entraînement tout en permettant de reproduire des environnements complexes et dynamiques présentant une validité écologique largement supérieure aux tâches expérimentales classiques généralement utilisées pour les études sur l’entraînement cognitif. Les travaux réalisés dans le cadre de ce volet de recherche visent principalement à évaluer si les bénéfices liés à l’entraînement de fonctions cognitives simples peuvent être transférés à des tâches plus complexes et dynamiques pour tester l’efficacité d’un programme d’entraînement cognitif misant sur l’adaptabilité à l’état et au rythme de l’apprenant. En somme, ces travaux permettent de jeter un regard nouveau sur les techniques pouvant être mises de l’avant afin de mieux préparer l’humain à comprendre et à gérer la complexité, et ce, en tenant compte de ses propres limites cognitives, notamment les biais décisionnels (intentionnels ou non) susceptibles d’intervenir dans la réalisation de tâches dynamiques. 

 

 

Projets reliés